Seventh-Day Adventist Church

West-Central Africa Division Seventh-day Adventist Church

Menu

4e CONGRÈS DE LA LIBERTÉ RELIGIEUSE - RWANDA

Posted on Oct 01 2018

4e CONGRÈS DE LA LIBERTÉ RELIGIEUSE - RWANDA

Plus de 30 000 personnes au festival.


[Photo: Family picture - wad delegation]

Le stade Amahoro de Kigali a fait le plein ce samedi 15 septembre 2018 pour la clôture du 4e congrès africain de la Liberté religieuse au pays des mille collines. Cette rencontre a eu pour invité spécial le juge en chef, David Maraga, Président de la Cour Suprême du Kenya.

La foule avait pris d’assaut le stade Amahoro très tôt et en moins de deux heures tous les gradins étaient remplis y compris la tribune d’honneur où avaient pris place les congressistes venus de toute l’Afrique. Aux premières loges étaient les invités de marque : le représentant personnel du Président de la République du Rwanda, le Ministre de la Justice, Johnston Busingye ; le Vice-Président de l’Église Adventiste mondiale, Abner De los Santos ; le Secrétaire Général de l’Association Internationale pour la Liberté Religieuse, Ganoune Diop et le juge en chef, David Maraga qui ont été les principaux orateurs du jour.

A l’instar de cette foule composée d’hommes, de femmes et d’enfants venus pour cette célébration, les congressistes ont eu le temps d’apprécier les belles démonstrations des talents des chorales, des parades de la jeunesse adventiste, tout cela au rythme des fanfares de la jeunesse adventiste de Kigali et de Goma, République démocratique du Congo.

[Photo: le Secrétaire Général de l’Association Internationale pour la Liberté Religieuse, Ganoune Diop]

Après une brève conclusion des deux jours des exposes et d’ateliers, portant sur le thème : La liberté religieuse : l’espoir pour bâtir un continent tolérant et pacifique », Dr. Ganoune Diop a exhorté tous les participants à s’accepter les uns les autres malgré leurs différences tout en gardant leurs convictions. Une plaidoirie en Spotlight qu’il n’a cessé de lancer en invitant tous à l’amour, à la tolérance et en rappelant le modèle de reconstruction rwandaise après le génocide de 1994.

Cette pensée, Dr. Diop l’a encore évoquée lorsque tous se sont rendus au « Kigali Genocide Memorial » où se trouve la fosse commune des victimes du génocide. Chaque participant devrait avoir à l’esprit un message, celui de construire une identité ; non pas celle que les autres nous dictent, mais celle que nous choisissons et qui nous est propre. « Plus jamais ça en Afrique et dans le monde » a martelé Pasteur Diop.

Un des moments forts de cette rencontre a été l’intervention de Mme Judith Uwizeye, Ministre/directrice du Cabinet du Président de la République du Rwanda, celle qui a officiellement ouvert la session du congrès. En effet, elle n’a pas manqué de relever que « Les fondements du succès de toute personne reposent sur un État souverain dans lequel les citoyens, dans leur diversité exercent et jouissent de leurs droits culturels, socioéconomiques, religieux et politiques. » L’un des invités spéciaux, David Maraga, a rappelé à la clôture du congrès que « La liberté de conscience est fondamentale dans la quête du bonheur. »

Un autre temps fort a été aussi le passage remarqué de Professeur Patrick Loch Otieno Lumumba, Directeur de l’École de Droit du Kenya qui a souligné avec candeur la vision des pères fondateurs de l’Afrique. Utilisant l’image du petit aigle nourri parmi les poussins, qui un jour s’est envolé pour rejoindre les oiseaux de la haute cour, de même, les Africains devraient au-delà des préjugés, s’élever vers de nobles destinées.


[Photo: Dr. Elie Weick-Dido, Président de la division de l'Afrique de l'Ouest et du Centre de la Conférence General des Églises adventistes du Septième jour]

L’expérience de la forte délégation des 22 pays de la Division de l’Afrique de l’Ouest et du Centre a été merveilleuse. En effet, Dr. Elie Weick-Dido, Président de l’Église adventiste dans cette partie du continent, a tenu à saluer l’engagement des congressistes. Il a réuni les délégués pour une brève concertation suivie d’un moment de prière avant la séparation. Profitant de cette occasion, Pasteur Blasious Ruguri, Président de l’Association Africaine de la Liberté Religieuse et responsable de l’Église Adventiste en Afrique de l’Est et du Centre, a remercié de vive voix tous les organisateurs et facilitateurs de ce programme.

En rappel, la Division de l’Afrique de l’Ouest et du Centre avait organisé le précédent congrès à Yaoundé, au Cameroun, en août 2013. La flamme amenée au « Kigali Convention Center » va être transmise à l’Afrique du Sud pour l’édition de 2023. Le lieu de cette rencontre sera déterminé plus tard.

Abraham BAKARI

0 comments

Add Comment
 

Add your comment

To add a comment you need to login or register.