Seventh-Day Adventist Church

West-Central Africa Division Seventh-day Adventist Church

Menu

Un Nouveau temps pour la Guinée-Bissau

Posted on Apr 09 2018

Un nouveau temps pour la Guinée Bissau.

[Photo Credit: Séance de travail NOVO TEMPO - Guinée-Bissau ]

“Nous ne devons pas cacher la vérité dans les coins de la terre. Elle doit se faire connaître; elle doit briller dans nos grandes villes. Le Christ dans ses labeurs a prit sa position au bord du lac et dans des grandes voies de communication où pourrait-il rencontrer des personnes de toutes les parties du monde.” Témoignages pour l'Église, vol.7, pág. 36.

La Guinée-Bissau est un petit pays, situé sur la côte ouest de l'Afrique, avec une population d'environ un million et huit cent mille habitants. Cette population est divisée entre les villes du continent et une partie insulaire. Dans les îles, peu de personnes ont accès à l'éducation et la santé est précaire, car les ressources disponibles sont rares. Le message d'espoir est plus éloigné de ces personnes, mais nous savons que la prédication de l'Evangile atteindra chaque race, langue, tribu et nation avec l'aide des moyens de communicatins.

Avec l'arrivée de la Radio Nouveau Temps Bissau, cette réalité peut changer dans le pays, surtout dans les îles. Avec un contenu de qualité dans le domaine de la santé physique, mentale et spirituelle, les Guinéens entreront dans un nouveau temps. Un nouvel espoir surgira dans leurs coeurs apportant plus de qualité de vie. La première émission a eu lieu le 19 Janvier, avec une chanson des frères brésiliens Arrais, puis avec l'enregistrement du sermon Pasteur Alejandro Bullón.

Le 16 Mars, il a eu lieu le service de dédicace de la Radio Nouveau Temps Bissau dans l'Église Adventiste Centrale Bethel, avec la participation spéciale du Pasteur Irineo Koch, Directeur de la Communication de la Division de l'Afrique de l'Ouest et du Centre et le Pasteur Guy Roger, Président de  l’Union Mission Ouest du Sahel. L'Église adventiste du septième jour célébra, parce que pendant des années d'attente pour la radio, après de nombreuses veillées et jeûnes le rêve devient réalité.

Ce rêve a commencé en 1996 avec le Pasteur Ricardo Orsucci, Président de la Mission en Guinée-Bissau à l'époque, qui a reçu des ressources pour l'enregistrement des programmes qui ont été diffusés à la Radio Difusão Nacional (propriété du gouvernement) dans la période de la guerre civile en la voix  du Pasteur Manuel António Sigá. En 2001, le Pasteur David Tavares, missionnaire brésilien, a obtenu la licence avec le gouvernement et la fréquence 92,5 FM a été accordée à Radio Nouveau Temps. Il a également obtenu un équipement, mais l'émetteur a été volé et la réalisation du rêve a été une nouvelle fois reportée. L’actuel Président de la Mission en Guinée-Bissau, le Pasteur Gaspar Gomes en 2013 avec le Pasteur Irineo Koch, a commencé à idéaliser à nouveau ce rêve. Il y a eu beaucoup de luttes pour les ressources et les négociations avec le gouvernement, mais pour l'honneur et la gloire de Dieu le rêve devient réalité, dit Gaspar.

Le Nouveau Temps Bissau est dans sa phase expérimentale, grâce à l'aide de AWR (Adventist World Radio) qui a fait don de fonds pour l'achat de l'émetteur et le soutien du Reseau de Communication Nouveau Temps Brésil, qui a accordé le droit d'auteur dans l'utilisation du nom et du programme. Outre les volontaires brésiliens mobilisés par le pasteur Wallyson Santos, qui a consacré du temps et des ressources personnelles à l'installation de la radio en janvier, Flavio Rety, professeur retraité, et son fils Arley Rety se sont mobilisés pour que ce rêve devienne réalité le plus rapidement possible. Ils croient que la radio et la télévision, qui est le prochain objectif à Bissau, dont la licence a déjà été donnée par le gouvernement, est l'un des meilleurs moyens pour prêcher l'Evangile dans cette partie du monde et il vaut tous les sacrifices.

Elle est la première Radio diffuseur de l’Union Mission Ouest du Sahel, une réussite pour la Division de l'Afrique de l'Ouest et du Centre et tout le territoire qui atteignent ses ondes sonores. Le Pasteur Irineo Koch a donné des heures de formation pour les membres locaux de l'Église Adventiste du Septième Jour dans le domaine de la communication, le renforcement du rôle de la radio dans la société et les techniques d'expression. Les studios sonorisés et la tour ont été construits avec des fonds de l'Union locale, ainsi que le soutien pour cette phase expérimentale.

L'Union Mission Ouest du Sahel continue d'investir et de soutenir d'autres pays, comme le Cap-Vert qui est très proche de la conquête de sa radio locale et le Sénégal qui lance sa Web Radio.

La Rádio Nouveau Temps Bissau a encore de nombreux défis, dont le plus grand est l'énergie. Le pays souffre d'instabilité politique et par conséquent, la coupure de courant est quotidienne. Le coût de l'énergie est très élevé car il provient de générateurs. Par conséquent, le calendrier de transmission ne sera que de trois heures par jour dans la phase expérimentale.

L'administration locale a peu de ressources pour maintenir la radio et pour terminer l'infrastructure de la même. Nous comptons sur vos dons pour installer l'énergie solaire dans un très proche avenir. Nous avons besoin de ressources pour l'entretien de l'équipement, l'embauche d'employés et l'expansion de la Rádio Nouveau Temps à la ville de Gabu, de sorte que nous aurons une portée nationale avec le message de l'espoir.

Actuellement, la Rádio Nouveau Temps est dirigée par une volontière brésilienne Fabíola Ferreira Schliech, qui a rêvé d'être missionnaire depuis l’enfance et écoutai la Rádio Nouveau Temps dans son pays d'origine. "La voix de l'espoir doit atteindre là où mes pieds ne peuvent pas toucher, jusqu'aux extrémités de la terre. Dieu a ses chemins pour que son message atteigne des endroits où l'homme ne peut pas aller, parfois cela prend plus de deux décennies, mais le temps Lui appartient et c'est maintenant un nouveau temps qui commence en Guinée Bissau", conclut Schliech.

Fabíola Ferreira Schliech

0 comments

Add Comment
 

Add your comment

To add a comment you need to login or register.